samedi 30 août 2014

La singulière traversée du héron

L'Oeuvre au Blanc
Peinture de BMC Blog  : http://art-maniac.over-blog.com/

Je m'étonne et me ravis de voir que le tableau "LOeuvre au Blanc" de BMC Blog représente un (deux ?) hérons : un lien à faire ?



La singulière traversée du héron 
(extraits)


le héron
the bridge is broken
it's fading into white
gray heron in the snow
jusqu'à l'épuisement, cette terrible douceur

(...)

Deux choses aujourd'hui sont sûres
Les héron reste en marge
Il est résolu

(...)

Le héron ne se laisse pas approcher.
C'est parfois un soulagement, parfois un découragement qui va jusqu'au désespoir.

(...)

(Notes en ville)
Les hérons envient-ils ceux qui vivent en compagnie, les perdrix ou les faisans, les couples de tourterelles, les bandes de canards et d'oies sauvages ?


samedi 5 juillet 2014

Statistiques (un peu débiles)


Depuis 2008, vous êtes un peu plus de 11000 lecteurs et lectrices... Ce qui ne veut pas dire grand chose, puisque je pense que ce sont plutôt le nombre de pages vues...

Mais, sur cette période, vous êtes de :


France
6783
60,50%
États-Unis  
1778
15,86%
Russie
956
8,53%
Allemagne
593
5,29%
Canada
245
2,19%
Ukraine
180
1,61%
Belgique
165
1,47%
Pays-Bas
 150
1,34%
(et moins de 1% d'Argentins et de Chinois...)

La fréquentation française, américaine, russe et allemande est par ailleurs stable dans le temps...
Ce qui m'amuse et m'interroge à chaque fois... Je me demande ce qui peut bien faire venir des états-uniens ici, ce que peuvent comprendre des russes ou des allemands... J'imagine des francophones... Je ne sais pas...
et cela n'a aucun intérêt :
je ne sais pas qui vous êtes, mais merci de me lire de temps en temps...


jeudi 26 juin 2014

Vent d'avril devant rival...



Vadenvril ®

Coton mélangé / Couleurs incertaines



Vent d’avril
Tout est possible – et les fruitiers en fleurs, comme des balles de coton du Mali,
et les arbres en bourgeons – leur duvet d’adolescents verts est touchant
tout est possible on a l’amour au ventre et l’espoir serein

Vandale ivre
(si mai tient ses promesses d’amour, de révoltes et de rages, il y aura des fruits et
nous nous rejoindrons
(pour les manger ensemble)
Mais qui sait ce que juin timide qui languit et juillet en rage et orage vandale pour faire tomber les fruits…

Vent des livres
Tu es tombé comme un fruit, comme une pomme
comme une poire à point
Aussi doux au goût
que délicieux au toucher
(si tu savais comme je... non je ne le dirai pas)

Devant rival, septembre
Il est possible alors que tout tremble
Ce qui est sûr toujours
C’est que rien jamais n’est certain




Vadenvril ®

Cotons mélangés / Laines à assortir / Couleurs incertaines mais qualité extra
Envoyer vos commandes à la fabrique.
Frais de port offerts à partir de 19 écheveaux.



samedi 31 mai 2014

Un nouveau carnet ?...



Quatrième de couv' ?
Et parce que la photographie fait souvent des portraits, j’ai voulu faire des portraits. Les gens que je rencontre, que je croise, avec qui je fais des choses ou avec qui je vis, sont des personnages parfois récurrents et les lieux où ils habitent restent des points de repère dans une quête qui se vit.  (Et la photographie n’est-elle pas cela : un souvenir ?) Devrais-je raconter la vraie, l’improbable histoire de ces personnages, ou l’imaginer ? L’écrivain est non seulement un mythomane, mais souvent  un schizophrène qui entend des voix, doublé d’un plagiaire de photographies déjà faites et de bouts de textes d’autres auteurs.

mardi 27 mai 2014

Un début de compilation.... un nouveau carnet ?




Narcisse à sa fenêtre
Portraits

(extrait)



[Brise Glace, oct. 08]
Quelqu’un (la photo est un peu floue) avec un manteau en tartan rouge, sur un mur rouge, buvant une canette de bière rouge.

[À un concert] peut-être en N & B
Le profil solennel et régulier d’un jeune homme debout dans le public, au milieu des silhouettes, éclairé de face par un projecteur : l’arête de son nez droit se découpe dans le noir.

[Au jardin de la Poterne, 2009]
Une dame déjà âgée, au regard bleu pétillant, porte un turban bleu. Dans un miroir derrière elle, le profil d’une femme entre deux âges qui porte un fichu.
Poterne n.f. (lat. posterula). Porte secrète de fortification, donnant sur le fossé.

(projet en cours ?)


Blanc

Pour Ernest, et tous les autres
Ciel blanc Terre blanche Seules
les forêts et les haies dessinent en noir
(des lignes de fuite ?)
Dans les inédites perspectives de la neige Seuls
les passereaux y sont semés comme des points mouvants
(ces grains sont des corbeaux)
Dans cette géographie graphique seuls
nos chemins tracent d’énigmatiques paraphes.
Qui est là pour tout lire ?


vendredi 14 février 2014

Le Héron / La singulière traversée




It's fading into white

The bridge is broken
It's fading into white


Héron solitaire, faisant néanmoins partie d'une communauté
Silencieuse communauté des hérons solitaires

Héron solitaire, où sont tes semblables ? où est ton pays ?
Silencieuse communauté des hérons solitaires

La singulière traversée des hérons solitaires
jusqu'à épuisement

Silencieuse communauté des hérons solitaires

The bridge is broken
It's fading into white


La traversée singulière
jusqu'à épuisement

(ne pas) écrire